L’AFFECTIVITÉ EST LA MALADIE D’AMOUR

21/02/2017
Maitreya

La maladie d’amour n’est autre que l’affectivité. L’affectivité est le fait d’idéaliser l’autre et de le voir comme le miroir de ce qu’on voudrait être. Il n’y a de pire amour que de trop aimer. C’est cela l’affectivité.

L’amour qui est libre ne projette rien sur autrui et n’idéalise pas autrui. Il est neutre, sans jugement de valeur égocentrique. L’amour n’est sain que lorsqu’il est libre de toute projection d’idéalisation de soi, alors qu’on emploie ce temps précieux à se voir dans l’autre et à idéaliser l’autre comme on voudrait être.

Tout notre idéal part en fumée sans regarder vraiment qui est l’être qu’on aime. À ce moment, il n’y a pas de respect car on ne voit en l’être que son ombre et jamais sa lumière.

L’être n’est pas un idéal, il est une vie qu’il va falloir rencontrer et adopter. Il n’est pas un bout de soi, ni même « la chair de sa chair ». Il est libre, il doit être respecté et accueilli comme libre.

(…)

Le nettoyage de la racine de l’affectivité ne peut se faire qu’en comprenant qu’elle est le siège de l’attraction-répulsion. Il y a une « accordance » disproportionnée entre ces deux opposés. J’explique.

L’Amour est énergie d’attraction-répulsion, et permet aux êtres de se retrouver et de se libérer de leur passé. Elle permet aussi de vivre le potentiel nécessaire à leur évolution. C’est donc une force magnétique extrême.

C’est pour cela que le soleil est au centre et que tout tourne autour de lui. Le soleil a ce pouvoir d’être supra-magnétique. Il attire et repousse. Chaque être a ce pouvoir en lui et doit s’informer des pouvoirs que cela confère. Les pouvoirs l’amènent à être conscient qu’il est un atome radioactif et qu’il porte en lui cette énergie. Les arbres attirent les vers, comme les êtres humains attirent ce qui est négatif. Le pouvoir d’attirance est d’abord inconscient en l’être qui y répond ; puis il peut manipuler cette force et devenir maitre-chanteur.

La force d’un être qui prend le pouvoir d’attirer peut rendre les autres fous de désir. Les désirs primaires n’étant pas dépassés, ils trouvent un accomplissement à travers l’idéal qu’il représente (le maitre-chanteur).

Il s’agit de comprendre la différence entre une force primaire et une attraction : force et attraction n’ont pas à être confondues. Dès lors que les deux le sont, il y a compromission. Cela devient une disproportion de masse énergétique et rentre dans le seuil de friction. Tous les abus se font ainsi : abus sexuels, abus du corps de matière, de boisson ou de nourriture, excès en tous genres, vices…

Si vous comprenez cela, la racine de l’affectivité peut être définitivement supprimée et le bien revenir sur Terre.

Amour,
Maitreya

Une réflexion au sujet de « L’AFFECTIVITÉ EST LA MALADIE D’AMOUR »

  1. Ping : L’AFFECTIVITÉ EST LA MALADIE D’AMOUR - eveil.club

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *