LE NOUVEAU MONDE SE LÈVE (7)

Messages pour la Terre02/01/16

La Luxure : l’abus du luxe

Chers enfants,

Le monde se lève. C’est une levée d’hommes prêts à ouvrir leur cœur à d’autres réalités et à d’autres perspectives. Vous le voyez chaque jour, le monde tel qu’il est aujourd’hui ne ressemble pas à la vie telle que la Vie peut être.

La Vie est Amour. La Vie est Don. La Vie est pure Intelligence. La Vie se déploie avec ingéniosité, Elle s’étend dans le monde et le cosmos et Elle crée à la perfection. Elle assemble, rassemble et a su grandir depuis les origines du néant jusqu’aux planètes les plus grandioses.

La Vie est un archipel d’infini dont le centre est la circonférence et dont la circonférence est le centre.

Vous êtes un point de l’univers où le tout est en vous. L’intelligence de la matière est une énergie divine qui n’est guidée que par la volonté supérieure. L’homme possède en lui la volonté supérieure, mais il ne la reconnaît pas. Il s’apitoie sur son sort, il mentalise ou il nie la vérité. L’homme abime avant d’aimer sa propre nature.

Quand apprendrez-vous de vos erreurs et mettrez un terme à vos suffisances, dont la dernière est la luxure ? Qu’est-ce donc ?

La luxure est le fait d’en vouloir toujours plus pour soi-même, avec le plus grand égoïsme. Vous me direz : et les pauvres alors ? Ne connaissent-ils pas la luxure ? Là encore, que d’amalgames !

La luxure n’est pas le fait de vouloir s’améliorer ou de vouloir grandir, c’est le fait de rêver ou plutôt de vivre ses désirs dans un rêve, de s’y croire, ou de se croire tellement ceci ou cela, de s’identifier à un rêve et de ne pas s’en détacher.

La luxure est de projeter une envie en conscience et de vouloir la vivre.

Oui, c’est beau de rêver, me direz-vous ! Quel mal à cela ? Toute la subtilité est de faire la différence entre rêver, au sens commun du terme (comme « j’envisage de m’en sortir » ou « j’envisage de faire mieux », « j’envisage de rencontrer quelqu’un ») et de rêver à, ou de se prendre pour (comme « j’aurai une maison comme ceci », ou « j’aurai un enfant comme cela », ou « j’aurai une voiture comme ceci… »).

Comprenez cette différence de taille entre les deux désirs : l’un veut posséder ; l’autre veut faire émerger en vous la création, la Vie. L’un est destructeur, l’autre salvateur.

Quand vous projetez, vous enlevez toute possibilité à votre être divin de créer pour vous. Vous n’autorisez pas la Vie à se manifester. Quand vous exigez de la Vie une manifestation, vous devenez un dictateur.

La luxure est la volonté de posséder au-delà de l’équilibre que seul votre être intérieur connaît. L’équilibre est le potentiel de réalisation et toute la différence entre chaque être humain. La luxure apporte pour toute personne riche ou pauvre des détournements de dharma : se tromper de route. Pourquoi ? Pour avoir cru à un rêve égoïste. Ceci n’est pas la Vie et ceci n’est pas l’Amour. Vouloir ressembler à un autre n’est pas vivre mais être superficiel.

Vous vous devez de vous connaître pour espérer pouvoir vivre votre propre vie, non celle du voisin ou celle de vos parents.

Aller dans son chemin, c’est se découvrir. Cela n’est pas toujours facile, certes. Le chemin peut être trompeur et vous pouvez vous tromper, mais soyez face à vous-mêmes exigeants de la qualité de votre vie. Soyez ambitieux pour vous-mêmes, pas pour le résultat mais pour le chemin.

Qu’est-ce que le chemin ? C’est tous les jours de votre vie. Vous levez-vous pour un travail que vous aimez, pour une cause que vous défendez ? Soyez courageux, audacieux, mais ne rêvez pas. Faites la différence entre la volonté de votre être divin intérieur et celle de votre égo, celui qui veut juste briller sans devenir quelqu’un, mais juste en faisant semblant.

Faites la différence, si minime soit-elle. Elle peut changer le cours de votre vie et surtout, le cours de la Vie du monde qui vous entoure.

Avec tout mon Amour, Maitreya.

Vous aimerez aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *