PLEINE LUNE 10 MAI 2017

Rappel aux lecteurs
Nous présentons des thèmes astrologiques géocentrique et sidéral afin d’établir les opportunités du ciel.

Géocentrique car nous proposons de présenter la Terre au centre du Cosmos pour pouvoir nous concentrer sur l’aspect du travail à effectuer par l’humanité ;
sidéral car nous nous intéresserons à la Source de Vie et à l’Âme de la Terre et non à la personnalité (tropical). Nous nous adressons à des êtres éveillés qui ont conscience de faire un travail comm-UN avec l’UNivers. Il ne s’agit donc pas d’un horoscope, mais des influences présentes au niveau de l’être éveillé pour l’aider dans son évolution supérieure.
(pour plus d’info : consulter l’article Présentation de l’astrologie sidérale
)

Pleine lune du 10 mai 2017

Toujours, le rouleau de la vie se déroule. Par la maîtrise de la forme et l’assujettissement de la matière, est donnée l’image du déroulement de la réalisation divine du Soi (A. Bailey).
Tout va à son comble dans la matière jusqu’à sa parfaite expression .

Chaque pleine lune est une montée en puissance et offre une opportunité pour l’éveil de l’être.

Axe Lune-Soleil en Balance-Bélier

La Lune en Balance peut nous aider à trouver un équilibre dans nos vies lunaires. Celles-ci constituent notre personnalité et s’expriment par nos désirs. Lié à l’argent, au sexe et à la loi, le signe de la Balance annonce la prise de position des hommes pour donner un sens nouveau et juste à la vie sur terre ; la prépondérance de la vie de la forme cesse et l’équilibre de la Balance permet à l’âme de s’organiser ; le sentier étroit comme le fil d’une lame de rasoir est alors entrevu. Dans cet intermède l’homme oscille entre les paires d’opposés : « que le choix soit fait » ; comme conséquence au processus évolutif, l’âme répond : « je choisis la voie qui conduit entre les deux grandes lignes de force ». Ainsi la transmutation des vies lunaires devient possible et l’âme peut parfaire son emprise sur la personnalité en rayonnant les lois d’amour divines.

La Lune est en trigone avec Neptune en Verseau : l’harmonie entre ces deux planètes permet à la personnalité de bénéficier de la radiation du christ solaire incarné par Neptune, amenant une prise de conscience de la non dépendance et la maîtrise des vies lunaires.

Le Soleil dans le Bélier annonce que le temps du changement est venu, c’est le signe des commencements, de l’initiative. Dans les premiers stades, les activités sont dirigées vers le côté matériel de la vie puis, plus tard, vers le côté spirituel. Ici le Bélier est d’autant plus en force que deux de ses régents Mercure et Uranus sont présents.

L’équilibre naturel étant établi dans la Balance, l’âme (ou conscience christique) va pouvoir se manifester par le mental.

Le Bélier est l’expression des 1er et 7ème rayons : Volonté ou pouvoir dans les grands processus créateurs. La volonté de se manifester devient la volonté de coopérer avec le Plan et au final, c’est la volonté du Père dans les cieux qui doit s’exprimer.

Ce signe est le signe du penseur ; il amène la domination de l’âme par l’éveil du mental : l’homme devient une âme pensante.

La note clé du Bélier : « j’avance et je régis depuis le plan mental ».

Le Bélier pousse les êtres à répondre à l’attente de la Hiérarchie Planétaire. La roue de l’existence tourne sans arrêt. La vie va toujours de l’avant, les êtres qui ne sont pas dans le rythme entrent en stagnation est seront freinés par l’involution; selon le camp choisi, divin ou anti-divin, les êtres seront soutenus par la Hiérarchie et les anges dans une ascension engagée, ou au contraire, abandonnés au recommencement d’un cycle infini : les ténèbres de l’humanité. Ceux qui refuseront la marche en avant auront d’office la rétribution du poids de l’involution.

Symboles Sabian

       Lune 27° Balance :  « Un avion vole très haut dans le ciel dégagé »

              Une conscience à même de dépasser les conflits et les pressions de la vie personnelle.

Ce tableau dépeint la capacité latente en chacun de nous, de prendre une certaine distance par rapport au stress que nous impose l’existence dans ce monde marqué par la dualité. Grâce à son esprit, soutenu par les efforts et les luttes des générations passées ainsi que la coopération des autres hommes, le sujet peut acquérir une perspective nouvelle sur les problèmes humains et gagner la liberté et la paix en ce monde supra-naturel.

Ce degré nous conduit à la sphère de l’unité transcendante à toute polarité. C’est un stade d’entendement supérieur.

 

            Soleil 27° Bélier : « Compenser une occasion perdue par l’imagination »

                       Révision d’attitude et réévaluation intérieure.

Ce symbole précise clairement que le mental, stimulé à l’excès et obsédé par les horizons qui s’ouvrent à lui dans une nouvelle sphère d’expérience, semble promis à un l’échec certain. Le disciple échoue à son examen ou du moins il lui semble avoir échoué. En fait, il se peut que cet « échec » ait été voulu par son guide comme une sorte de défi permettant l’avènement d’une nouvelle faculté. En général, c’est ce qu’on appelle l’ « imagination créatrice ». L’ intelligence doit d’abord « imaginer » ce qu’ensuite elle sera, tôt ou tard, en mesure de réaliser concrètement.

À ce stade, il sera peut-être difficile de faire la distinction entre succès et échec. Rien n’est plus fragile que le succès, dit-on. Ce qui compte est la naissance d’une foi intrépide en la poursuite des idéaux.

 

            Neptune 20 ° Verseau : « Une grande colombe blanche porteuse d’un message »

Des efforts consciencieux, soutenus et victorieux sont toujours récompensés par les forces d’en haut.

Chaque étape vraiment spirituelle que l’on franchit sur le chemin de son évolution est le résultat d’une victoire sur les forces d’inertie et de destructions. Au cœur de toute vraie victoire, le Divin est totalement « présent ».

La nature du message dépend de la situation, mais la colombe blanche signifie toujours la paix ; au cœur de cette paix la valeur de l’individu et de sa victoire trouve sa certification.

Uranus et Mercure conjoints en Bélier en trigone avec Saturne en Sagittaire

À l’action pionnière et initiatique du Bélier, s’ajoute la puissance rigoureuse, organisatrice et transformatrice d’Uranus (représente l’aspect Père, expression du 7ème Rayon, l’Ordre cérémoniel), ainsi que l’action médiatrice de Mercure (le messager des dieux et expression du 4ème Rayon: Harmonie par le conflit), par lequel l’illumination du mental inférieur, en faisant le pont avec le mental supérieur, finit par dissiper l’illusion.

Ces aspects conjoints sont appuyées par Saturne (régent de la Balance), qui applique les tests dont la solution réside dans la reconnaissance de l’équilibre, tout en nous poussant vers le but que nous montre le Sagittaire. On trouve présentement en Sagittaire Saturne et Pluton (qui détruit ce qui n’est pas conforme au but). De plus, nous sommes dans l’ère du Verseau, où l’homme va pouvoir se libérer de sa personnalité et intégrer la conscience de groupe. Tous ces aspects réunis nous font penser qu’une nouvelle avancée est possible et que l’être va pouvoir exprimer plus librement son aspect âme, elle-même véhicule de la racine de vie (monade liée à l’aspect volonté, le Père en nous).

Symboles Sabian

       Uranus 2° Bélier : « Un comédien exprime par son jeu la nature humaine »

                       Aptitude à avoir une vision objective de soi-même et des autres.

Cette phase représente une tentative pour parvenir à une prise de conscience objective de l’existence. La perception des contrastes fait croître progressivement la conscience. C’est la faculté de contempler son image dans un miroir, et en dernier ressort, de rire de son aspect incongru. C’est donc l’ « humour », le triomphe de la conscience objective sur les humeurs, les sentiments subjectifs, le fait de s’intéresser à soi-même.

C’est le stade d’objectivation de la conscience. Elle insiste sur le désir subjectif d’acquérir une conscience individuelle.

           

       Mercure 3° Bélier : « Un profil dessiné dans un camée évoque le pays dont le personnage qu’il dépeint est issu »

                       Le soutien et la force qu’apporte le Tout à celui qui s’identifie à Sa vie.

Conscient désormais de sa nature et de son humanité profonde, le sujet gagne énergie et assurance en saisissant son identité fondamentale avec la partie de l’univers où il évolue. Il a l’impression de se fondre à son environnement dans une sorte de dynamique planétaire et cosmique, une sorte de « participation mystique ». Au plan métaphysique, c’est l’idée de l’identité entre Atman et Brahman.
En un sens différent, la capacité de s’identifier à son environnement natal (local, planétaire, et peut-être finalement cosmique), permet non seulement d’en devenir un symbole, mais aussi de se comporter comme un agent par lequel le Tout puisse s’exprimer dans un acte de résonance et de jaillissement créateurs. On retrouve ici la notion d’avatar, l’idéal que représentent une vie et une conscience « trans-personnelles » entièrement dédiées à une Puissance divine qui en assume l’orientation. On peut voir aussi en cette Puissance le Soi archétypique, le principe christique tel qu’il œuvre dans et par chaque individualité qui s’en est fait l’expression pour répondre à un besoin collectif. C’est le stade qui ouvre à la participation à une vie plus vaste.

      

Saturne 3° sagittaire : « Une partie d’échec ».

                       Dépasser nos conflits par des rites de transcendance.

Pour la vie socioculturelle, la transmutation de notre agressivité naturelle dans le contexte général de notre existence joue un rôle essentiel. Sports et jeux, comme d’autres rites, n’ont pas d’objectif différent. Les six pièces principales des échecs (roi, reine, fou, cavalier, tour, pion) représentent les énergies complexes constituant la personne humaine. La lutte entre la lumière et les ténèbres (les forces yin et yang) consiste en un rituel aboutissant, dans la plupart des cas, à la mise en échec du roi (l’ego, le moi conscient). Dans un monde dualiste, cette joute entre les forces polarisées est omniprésente. Le jeu d’échec nous entraîne à une plus grande objectivité et exerce notre esprit de synthèse ; ainsi nous devenons moins velléitaires et superficiels.

Ce degré est un degré de conflit ; à l’échelon, cependant, de la culture collective et de la symbolisation psychologique. Il communique à la conscience objective les réalités essentielles contenues dans les échanges interpersonnels.

            Pluton 26 ° Sagittaire : « Un porte drapeau sous le feu des balles »

                       La noble soumission à des valeurs et des objectifs collectifs.

Un drapeau constitue d’une collectivité organisée d’êtres humains-nation ou même classe sociales. Jadis, le porteur de drapeau sur le champ de bataille devait se sentir le représentant de l’intégrité et de l’unité de son groupe. Sa vie et son bien personnel devaient en conséquence se confondre totalement avec le bien de l’ « Ensemble plus grand » dont il portait l’emblème. Chacun de nous peut, dans certaines circonstances, se comporter en agent conscient et responsable du genre humain. Ce symbole nous demande en substance : Êtes-vous prêt à assumer ce rôle ?

            Ce degré nous brosse un tableau des aspects les plus nobles de la conscience sociale. Le porte-drapeau n’a pas d’arme, il est sans défense ; encore peut-il devenir le point de ralliement des efforts déployés par toute une vaste collectivité. Voici un symbole de dévouement à un idéal.


Vénus en Poisson en opposition avec Jupiter en Vierge

N’oublions pas que les opposés sont complémentaires, voire fusionnés quand l’attraction domine (lorsque le point de vue de l’âme domine et non celui de la personnalité).

En imprégnant la mental d’amour, Vénus permet dans les Poissons la fusion âme-personnalité (les 2 aspects des Poissons) comme expression des principes supérieurs ; Jupiter, (centre ajna du système solaire et régent hiérarchique de la Vierge), irradie l’énergie du christ révélé dans la Vierge et renforce l’action de Vénus en apportant l’amour et la maîtrise du mental en intuition, permettant ainsi l’expression de l’âme et le pouvoir de répandre l’Amour et la Sagesse sur terre.

Symboles Sabian

Vénus 14° Poissons :  « Une grande dame drapée dans son renard »

Le recours à l’intelligence et à la finesse d’esprit comme protection contre les orages et les épreuves de la vie.

Dans le symbolisme et la mythologie, le renard est toujours un animal intelligent et rusé. Il représente l’intellect à son stade premier : « rusé et astucieux »; dans un sens plus large, c’est aussi l’ « intelligence » prise comme d’aptitude à s’adapter à chaque situation. La volonté spirituelle et l’aptitude à faire face aux épreuve sont nécessaires dans toute situation critique ou provocatrice rencontrée au sein d’un groupe intéressé par le pouvoir. Mais souvent, il faut à l’épée de la volonté un bouclier pour la protéger ; or l’intelligence et la perspicacité, peuvent constituer l’aide la plus précieuse face au danger. Il s’agit d’un bouclier personnel (« animal » ou instinctuel), voire un camouflage. Il cache la volonté directrice mais préserve l’individu de tourments peu nécessaires.

Cette étape nous montre une manière de se protéger des intempéries réelles ou psychiques inévitables lorsqu’on consacre sa vie à un plus grand tout ; en effet, une telle option suscite par elle-même de violentes inimitiés. Les risques inutiles sont interdits à l’initié, car ils pourraient mettre en danger la sécurité de la Fraternité. Un bouclier protecteur est absolument nécessaire ; or le charme peut jouer ce rôle.

 

Jupiter 21° Vierge : « Une équipe de basket féminine »

L’exercice physique comme moyen d’inculquer le sentiment d’appartenir à une culture collective.

Le basket représente un symbole intéressant. Le jeu consiste à jeter le ballon dans un panier étroit disposé très au dessus de la tête des joueurs. Autrement dit, élever la conscience égotique vers un point de concentration, un cercle prêt à le recevoir. L’énoncé original de cette scène ne fait aucune allusion à une deuxième équipe et donc à l’aspect compétitif de ce sport. Ce que l’on devrait souligner ici est la constitution d’un groupe agissant comme un tout organique et s’entraînant à évoluer dans un contexte social.

Cette image traduit un type déterminé d’activité éducative aux aspects culturels et aussi affectifs. Il est question de l’entraînement à l’intégration d’un groupe « féminin », c’est-à-dire d’un type de conscience plus spécifiquement réceptif aux courants collectifs.

 

Lune noire en Scorpion opposée à Mars en Taureau

 

La lune noire représente notre passif au niveau de nos vies mineures qui constituent notre personnalité. La lune noire nous donne des indications sur le pas à faire pour parfaire la transformation, le Scorpion étant le champ de bataille où à travers conflits, tests et triomphes, l’âme discipline la personnalité et commence son emprise sur sa présence terrestre.

En aspect opposé ou complémentaire il y a Mars en Taureau : par l’énergie de Mars, la personnalité subit une force d’aspiration vers l’âme, le guerrier gorgé de sang cède la place au guerrier de la lumière et finalement au guerrier gorgé de vie. Le désir se transmue en aspiration, la volonté du petit soi cède la place à la volonté du grand Soi et la lumière de l’œil du Taureau guide avec une intensité croissante l’âme qui lutte. Les épreuves du Scorpion conduisent à l’illumination dans le Taureau.

 

Symboles Sabian

Lune noire 16° Scorpion : « Le visage d’une jeune fille s’éclaire d’un sourire »

La fervente aspiration d’un cœur jeune à connaître de nouvelles expériences.

La foi en la vie et les autres nous permet de jeter un pont avec la réalité extérieure qui attire nos sens ou excite notre imagination. Peut-être le sourire est-il un trait spécifiquement humain parce qu’il implique d’accepter consciemment une relation, donc un choix. D’un autre côté, l’animal, à l’état sauvage pour le moins, agit sous la contrainte d’un instinct inconscient. Il n’est pas libre de choisir entre l’amour et la haine.

Cette étape nous introduit à différentes attitudes vis-à-vis de l’expérience humaine et dépeint une rayonnante chaleur de sentiments.

Mars 20° Taureau : « Un ciel strié de nuages en forme d’aile ».

            Éveil à l’œuvre de forces spirituelles.

Après avoir franchi une nouvelle étape dans son évolution, on devrait rechercher la « Signature » de Puissances divines qui viennent confirmer ce progrès… Les nuages en forme d’aile peuvent aussi symboliser la présence d’entités célestes (dévas et anges) bénissant et indiquant, sans rien laisser voir, la direction à prendre, la direction que suit le vent du destin.

Cette ultime étape met fin à une progression au terme de laquelle on se sera plus fermement établi dans sa nature originelle, recevant la bénédiction de forces supra-naturelles.

 

Axe des nœuds lunaires

L’axe des Nœuds Lunaires concerne le chemin d’évolution :

  • le Nœud Sud (queue du dragon) est lié au passé karmique (acquis et connaissances) donc à la forme du projet que s’est donné l’être en incarnation ;
  • le Nœud Nord (tête du dragon) concerne le projet où « chemin de vie » que s’est donné l’être pour son incarnation.

 

Symboles Sabian

Nœud sud lunaire 6° Verseau : « Un personnage masqué exécute des actes rituels pendant un mystère ».

            S’impliquer dans des schémas solidement établis visant à mobiliser l’énergie collective.

Les grands mystères de jadis furent créés par des inspirés, Prophètes et adeptes, dans le dessein de transférer, sur le plan conscient et humain d’une action de groupe réfléchie et sensée, ce que dans les royaume inférieurs de la vie nous appelons instincts. De cette façon, les énergies biologiques et cosmiques peuvent être utilisées pour garantir que la marche de la société ne se coupe pas de la réalité plus profonde que recèle la Vie planétaire et universelle. Les rituels sont contraignants, et souvent les acteurs portent des masques ; en effet, ils n’agissent pas en qualité de personnes humaines, ils sont des condenseurs servant à l’expression de force transpersonnelles.

Cette étape nous présente la dynamique sociale sous son aspect occulte le plus profond. On constate que le sujet a assumé une responsabilité transpersonnelle.

 

Nœud nord lunaire 6° Lion : « Une jeune « hippie » s’en prend à une dame très vieux-jeu »

         L’obligation de dépasser notre subordination aux modes sur le plan des règles tant morales que vestimentaires.

Ce tableau se rapporte au changement perpétuel des valeurs sociales. À chaque époque, un modèle idéal de relations humaines, en sorte que chaque génération rencontre dans la génération suivante l’antithèse de ce qu’on lui avait appris à considérer comme valable et décent. Il se peut que cette confrontation engendre une grande amertume, elle devrait malgré tout nous montrer la relativité des paradigmes qu’impose la société à notre mentalité collective.

Nous avons affaire à présent à des valeurs culturelles et à leur impact moral sur la formation de notre caractère. Alors que le premier degré du Lion avait trait à une crise individuelle de réorientation, le sixième degré désigne une crise collective, culturelle et sociale qui nous met au défi de réaliser la relativité des valeurs sociales.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *