Pleine Lune 4 novembre 2017

Pour l’humanité
Lecture tropicale : Lune en Taureau – Soleil en Scorpion

Le Taureau gouverne le désir et amène l’épreuve sur le plan astral ou plan émotionnel. Il transfère le désir du côté forme de la vie dans le monde de la perception sensible que nous appelons le plan de l’intuition. Le désir dans le Taureau devient aspiration spirituelle dans le Scorpion.
La grande question est : cette influence du Taureau produira-t-elle cette inondation de lumière apportant l’illumination, dont le Taureau est le gardien? Ou suscitera-t-elle simplement le désir dans un égoïsme accru? Et conduira-t-elle l’humanité au « sommet brûlant de l’égoïsme » au lieu de la conduire à la montagne de la vision et de l’initiation ?

Le Scorpion
Le Scorpion est l’une des grandes constellations qui influencent le point tournant dans la vie de l’humanité, aussi bien que dans la vie de l’être humain. Le Scorpion prépare par ses tests et ses épreuves le processus de réorientation suivant lequel un homme devient un serviteur du monde en atteignant la conscience de groupe. La fonction du Scorpion est de fournir « des points de crise » et « des moments de réorientation », récapitulation et réorientation vers la vie de l’âme. L’Humanité doit réaliser qu’elle est le divin Messager pour le monde de la forme et qu’elle est essentiellement Mercure apportant la lumière et la vie aux autres règnes de la nature.

Pour l’Être du 5e règne éveillé
Lecture sidérale : Lune en Bélier – Soleil en Balance

En entrant dans le processus de purification, l’Être participe à la fusion du corps éthérique et du corps dense planétaire: c’est le processus de Sacralisation de la planète .
L’Être du cinquième règne éveillé commence à maîtriser son plan mental et à dissiper les Illusions que constituent ses certitudes et ses lunaires du plan mental concret. Il surmonte les épreuves propres à l’aspect inférieur du mental concret. Les trois têtes de l’hydre sur ce plan sont l’orgueil, la séparativité et la cruauté .

L’Être devient un Maître, car il maîtrise les 3 plans qui constituent sa personnalité (les plans physique, astral et mental). Alors il ne raisonne plus mais il rayonne !
L’énergie du VRAI en provenance du plan Manasique (Mental supérieur) est reçue et utilisée et un premier fil de contact se tisse avec sa Monade.

Lune en Bélier

La Lune résume les limitations et les obstacles actuels. Elle gouverne le corps physique et nous montre où se trouve la prison de l’âme : ce sont les vies mineures qui doivent être maîtrisées et purifiées.
Le Bélier est le signe des commencements :
• commencement du processus de création (première démarche de l’âme vers l’incarnation );
• commencements de cycles d’expérience constamment renouvelés;
• commencement d’une période au cours de laquelle l’âme change d’orientation, d’objectif et de méthode pour entrer finalement dans un processus d’initiation.

Le Bélier est l’expression des 1er et 7e Rayons, Volonté ou pouvoir dans les grands processus créateurs. La volonté de se manifester devient la volonté de coopérer avec le Plan et en final, c’est la volonté du Père dans les cieux qui doit s’exprimer. Cette énergie de la volonté divine incarnée a été décrite ésotériquement comme « le dessein de l’intention inévitable »
La note clé du Bélier: « j’avance et je régis depuis le plan mental ».
Ce signe est le signe du Penseur, il amène la domination de l’âme par l’éveil du mental. L’homme devient une âme pensante. Le mental est un moyen d’investigation, d’éclaircissement et d’interprétation ; par le mental, la volonté de l’âme est transmise au cerveau, ce qui provoque au sein de la personnalité une reconnaissance de la réalité. Ainsi, l’identification avec les vies mineures s’amoindrit régulièrement et le Penseur prend progressivement la maîtrise de ses enveloppes en imposant sa volonté et son dessein. Cette maîtrise s’obtient par l’équilibre, énergie complémentaire que nous apporte la Balance .

Lune 18° Bélier

« Un hamac vide accroché entre deux arbres »
Alternance constructive entre activité et repos.
Ce symbole désigne l’aptitude à réaliser l’équilibre entre activités vitales extérieures et périodes de détente à l’écart. Le propriétaire du hamac est actif mais il garde en mémoire l’image du repos au milieu d’une nature stimulante. Il est dés lors hors de propos de se lancer dans la course folle des affaires. On aura tout loisir de préserver sa vitalité et d’éviter les extrêmes. Le moment est venu de récupérer.
Séquence 4/Grade 3 : Cette étape suggère une voie médiane entre deux options : s’investir totalement dans des courants instinctuels ou sociaux, ou bien choisir une retraite silencieuse et narcissique ; donc donner un rythme à la vie.

Soleil en Balance conjoint à Jupiter

Le Soleil. Ce signe est en connexion avec la qualité, le tempérament et les tendances de vie qui cherchent à s’exprimer pendant cette incarnation particulière. Il suggère l’aspect actif ou aspect Fils inné dans l’homme. Fondamentalement, les forces indiquées par ce signe nous indiquent la ligne de moindre résistance, l’expression de l’âme à travers la personnalité.
Balance. Lié à l’argent, au sexe et à la loi, le signe de la Balance annonce la prise de position des hommes pour donner un sens nouveau et juste à la vie sur terre. La prépondérance de la vie de la forme doit cesser et l’équilibre de la Balance va permettre à l’âme de s’organiser en instaurant la gestion juste de l’argent-énergie, le sexe sacré et la Loi du Père sur Terre. Un point d’équilibre entre l’âme et le corps est atteint dans la Balance.
Le sentier étroit comme le fil d’une lame de rasoir est entrevu : « je choisis la voie qui conduit entre les deux grandes lignes de force ».
Non loin du soleil Jupiter apporte son soutient. Représentant du 2è Rayon (Amour-Sagesse), il amène la coopération harmonieuse de la tête et du cœur et permet le renversement du mental pour recevoir l’intuition créatrice. Nous sommes dans une phase d’intégration où l’âme parfait son emprise sur la personnalité par la fusion et s’imprègne toujours plus de la vibration de sa racine de vie.

Soleil 18° Balance
« Deux prévenus sous les verrous »
Une rupture dans les rapports constructifs entre l’individu et la société, et les conséquences imprévisibles.
Tout ordre, pour rester stable et cohérent, doit être à même de se protéger par l’application de sanctions. La société et le moi constituent tous deux des formes d’ordre. Tout ordre exclut ce qu’il ne peut accueillir en toute sécurité. Il exclut ou exile l’étranger, l’inassimilable ; s’il lui est impossible de s’en débarrasser en dehors, il doit l’enfermer en dedans, dans une prison. Celui dont l’action introduit des principes inacceptables au sein de l’ordre établi court le risque d’être « puni » ou rééduqué conformément à cet ordre. Pour une société, le problème consiste à savoir comment inclure dans ses structures des agents ou des média de transformation, et, en, particulier, comment faire pour que ceux-ci restent vraiment en vigueur ; pour les individus, c’est de faire accepter par la société leur vision ou leur élan transformateur.
Ce symbole ne précise pas quelle fut la cause de la rupture entre l’individu et la société. Toutefois, si l’on tient compte des tableaux suivants, on repensera à l’image de la tempête qui échoua le navire (phase 196). Ceci nous avertit de ce que toute violence prend sa source dans des tensions inconscientes (la mer et le vent). La nouvelle étape dans l’évolution de la société, marquée par la Révolution industrielle et électronique de ces derniers 150 ans, a provoqué de vastes bouleversements à l’échelle planétaire qui furent à l’origine d’un débordement de violence quasi généralisée. Le fait que l’on nous décrive deux hommes en état d’arrestation suggère une réorientation et une résolution dépassant un pur accès de témérité.
Séquence 40/Grade 3 : Aussi négatif que ce tableau paraisse, on verra en lui la faculté, dont jouit chaque individu, de prendre des risques au plan social à seule fin d’exprimer ses convictions et ses désirs les plus profonds. Quoi qu’il en soit, une chose est nécessaire : faire face aux conséquences.

Jupiter 12° Balance
« Des mineurs remontant du fond de la mine »
Le besoin de poursuivre toujours plus profond la quête de savoir, qui, dans une société, entretient les braises de l’âme collective.
La recherche de la connaissance exige le dévouement de nombreux esprits creusant toujours plus profond dans les strates de notre existence terrestre. C’est une quête difficile, souvent aveugle, jalonnée d’obstacles majeurs comme de l’éventuelle asphyxie spirituelle provoquée par une tension et un effort intellectuels constants. Ce symbole indique qu’un tel dévouement intellectuel est nécessaire, voire au contraire qu’il est plus sage de s’en détourner pour mener une vie plus naturelle.
Séquence 39/Grade 2 : Ce tableau se rapproche du premier, car l’un comme l’autre ils nous montrent une situation en rapport avec le travail dédié à l’intérêt général. L’opposition entre travail intellectuel et travail manuel saute aux yeux. Par contre, il est bien moins évident que chacun hérite de problèmes physiques spécifiques selon son occupation : les yeux pour le professeur, les poumons pour les mineurs. Le professeur pioche dans l’histoire pour nourrir la matière grise de ses élèves, le mineur pioche dans le sol les vestiges d’une matière jadis vivante. Mot clef : extraction.

Milieu du ciel : le « pourquoi »

Le message annoncé au « pourquoi » concerne l’opportunité à résoudre, ou ce à quoi on va être confronté.

11° Cancer
« Un clown parodie des personnalités bien connues »
L’importance de l’humour lorsqu’on veut acquérir objectivité et indépendance d’esprit.
L’humour et l’ironie sont des instruments puissants pour juger le monde qui nous entoure et, en conséquence, pour s’affranchir de toute illusion et de tout préjugé. Le rire est libérateur et souvent, il nous fait comprendre que l’on ne devrait pas se laisser influencer par ce que les us et coutumes ont plus ou moins imposé à notre conscience. Le clown, bien sûr, est la représentation la plus populaire de ce besoin de rire qui semble être un trait vraiment essentiel de la nature humaine. La caricature et la satire sont des formes plus intellectuelles du même besoin de liberté d’esprit.
Séquence 21/Grade 1 : À ce stade, on assiste à la naissance de la véritable individualité en l’homme. Or, tout commence par la catharsis que permet le rire, et aussi, par la même occasion, la capacité de rire de soi-même, de ses tics et de ses manières, en fait de sa suffisance. Il s’agit d’une étape de déconditionnement.

Ascendant (le quoi) conjoint à Vénus

Le « Quoi » : les ressources que nous avons en nous pour faire face à ce qui est évoqué au pourquoi. L’ascendant indique la vie conçue par l’âme ou le but immédiat de l’âme. Il représente l’aspect Père ou aspect harmonieux de la vie. Ce signe nous indique la voie permettant de reconnaître la puissance de l’âme, véhicule de la monade.

Ascendant 3° Balance
« L’Aube d’un jour nouveau dévoile un changement total »
La possibilité toujours actuelle de recommencer sur de nouvelles bases.
Il n’est guère besoin d’interpréter cette scène, sinon pour souligner que l’on devrait considérer les trois premières images entamant le second hémicycle comme une triade fondamentale. Il est possible de la rattacher au cheminement de la véritable Initiation : 1° L’expérience de l’immortelle Forme de perfection ; 2° La libération de l’énergie incorporée dans la Forme en vue de parvenir à « Ce-qui-est-au-delà-de-la-forme-et-du-sans-nom » ; 3° La réincorporation de l’énergie dans un nouvel Acte créateur.
Séquence 37/Grade 3 : Cette étape nous entraîne à voir la réalisation du projet inhérent à la première moitié du cycle. L’entité sortie, non sans hésitations, de l’océan infini des virtualités (Bélier 1°) rencontre maintenant un monde entièrement nouveau au sein d’une forme d’existence véritablement individualisée. Cette entité, homme ou femme, est prête à avoir une action consistante dans le domaine de la culture et de la solidarité sociale, sphère dans laquelle une personne, consciente de son essence archétypique et de sa fonction planétaire, est à même de jouer son vrai rôle (dharma). À la base, c’est toujours un nouveau rôle, car nul cycle ne se répète quant à son contenu. L’acteur en ce cas est toujours un innovateur en puissance.
Vénus apporte le principe d’amour commandée par la puissance créatrice du mental.

Vénus 2° Balance
« Les fruits d’expériences passées laissent place à une appréhension profonde de l’esprit à jamais créateur »
Un rééquilibrage des énergies intimes ramenant la conscience en son centre.
La formulation originale de ce symbole était à la fois « occulte » et, je pense, déroutante : « La lumière de la sixième race convertie en la septième ». On pouvait y voir une allusion aux sept grandes races (ou périodes d’évolution) dont H.P. Blavatsky parle dans le second volume de la Doctrine Secrète, mais on ne trouve aucun autre symbole dans cette série ayant le même cadre de référence. Il semble plus probable que cette image renvoie implicitement à la signification numérologique et ésotérique des nombres 6 et 7, dont on découvre notamment une expression géométrique dans le diagramme où sept cercles identiques, juxtaposés, remplissent un cercle trois fois plus grand. Les six cercles jouxtant la circonférence du grand cercle représentent les six manières principales d’aborder la Vérité et la Réalité, s’offrant à l’intelligence humaine en développement ; les Six Écoles de philosophie hindoue, et au plan des énergies des six couleurs ou « rayons » fondamentaux. Toutefois, au centre de ce système sénaire se trouve le « septième », caché ou occulte ; l’Atma Vidya de l’hindouisme, la Vérité indicible du Soi qui inclut et dépasse à la fois les six attitudes, Écoles ou Rayons.
Le nombre six (le sceau de Salomon) représente la synthèse du mouvement ascendant de la matière. Il représente la réalisation de tous les efforts passés ; au sein de cette réalisation sénaire on trouvera la graine, la septième. L’activité extérieure s’est parachevée (les Six jours de la création au premier chapitre de la genèse) ; l’Acteur suprême apparaît dans son immuabilité et, dès lors, dans son universalité transcendante.
Tout ce qui fut manifesté dans la plante est rassemblé dans la graine sous terre, qui, le moment venu, deviendra la base d’un nouveau cycle d’existence. Le fruit se décompose. Pendant un bref instant la graine libérée sera visible ; c’est la « septième » période qui devient la force créatrice engendrant un cycle nouveau. Ce symbole du second degrés de la Balance concerne le mécanisme de recentrement, intérieur au Soi (la Réalité créatrice), consécutif à l’expérience de l’accomplissement dans la Forme parfaite de manifestation.
Séquence 37/Grade 2 : Cette phase a trait à un mouvement dynamique contrastant avec le tableau précédent qui dépeignait une forme parfaite, conservée et immortalisée, donc statique. La perfection formelle est à présent dépassée grâce à l’opération d’un recentrement créateur.

Fond du ciel (le comment, la manière dont on va pouvoir s’y prendre pour résoudre le pourquoi)

11° Capricorne
« Une myriade de faisans dans le parc de château »
L’essor et la diffusion de valeurs aristocratiques grâce auxquelles l’homme participe à l’évolution de la vie vers des formes plus parfaites d’existence.
Toute vie implique une hiérarchie de valeurs, depuis l’état brut jusqu’à l’état affiné, de l’ébauche grossière à la magnificence de la forme. Les manipulations génétiques nous permettent de créer de nouvelles espèces, ou, du moins, d’améliorer foncièrement celles que l’on trouve dans la nature. Cette aptitude est à la base de tous les mécanisme culturels. La terre inculte se change en jardins d’une aristocratie ayant le temps, le goût et l’argent de favoriser ou encourager la création de formes resplendissantes. C’est ce que la dynamique sociale produit sous son aspect le plus élevé.
Séquence 57/Grade 1 : Ce symbole nous montre comment il est possible de coopérer avec la nature en créant beauté et élégance par la mise à profit tant du talent que du moment. Le Mot clef est aristocratie.

Descendant (vers où cela nous mène) conjoint à Uranus

Descendant 3° Bélier
« Un profil dessiné dans un camée évoque le pays dont le personnage qu’il dépeint est issu »
Le soutient et la force qu’apporte le Tout à celui qui s’identifie à Sa vie.
Conscient désormais de sa nature et de son humanité profonde, le sujet gagne énergie et assurance en saisissant son identité fondamentale avec la partie de l’univers où il évolue. Il a l’impression de se fondre à son environnement dans une sorte de dynamique planétaire et cosmique, une sorte de « participation mystique ». Au plan métaphysique, c’est l’idée de l’identité entre Atman et Brahman. En un sens différent, la capacité de s’identifier à son environnement natal (local, planétaire, et peut-être finalement cosmique), permet non seulement d’en devenir un symbole, mais aussi de se comporter comme un agent par lequel le Tout puisse s’exprimer dans un acte de résonance et de jaillissement créateurs. On retrouve ici la notion d’avatar, l’idéal que représentent une vie et une conscience « trans-personnelles » entièrement dédiées à une Puissance divine qui en assume l’orientation. On peut voir aussi en cette Puissance le Soi archétypique, le principe christique tel qu’il œuvre dans et par chaque individualité qui s’en est fait l’expression pour répondre à un besoin collectif.
L’idée qu’il existe une identité formelle et structurelle entre le macrocosme universel et le microcosme humain, revêt une importance majeure par le fait même qu’elle se manifeste à de nombreux niveaux. Elle procurait à l’homme archaïque un sentiment intérieure de sécurité et une harmonie profonde. À l’homme moderne, prisonnier d’un monde superficiel dénué de sens, elle donne le sentiment de participer au vaste mouvement de l’évolution. Elle constitue la réponse au sentiment tragique d’aliénation si répandu aujourd’hui.
Séquence 1/Grade 3 : C’est le stade qui ouvre à la participation à une vie plus vaste.

Uranus nous offre l’opportunité d’avoir un regard objectif et détaché sur nous-mêmes, présence terrestre de notre racine de vie.
Uranus (7e Rayon, régent hiérarchique du Bélier) nous transmet l’aspect volonté d’initier, d’être et de connaître simultanément sur tous les plans de la manifestation. Il permet l’union des pairs opposés après évaluation (régent ésotérique de la Balance).

Uranus 2° Bélier.
« Un comédien exprime par son jeu la nature humaine »
Aptitude à avoir une vision objective de soi-même et des autres.
La toute première phase correspond essentiellement à une impulsion subjective et au désir d’agir, cette seconde phase représente une tentative pour parvenir à une prise de conscience objective de l’existence. La perception des contrastes fait croître progressivement la conscience. C’est ce que Teilhard de Chardin appellent la « conscience réflexive » : la faculté de contempler son image dans un miroir, et en dernier ressort de rire de son aspect incongru. C’est donc  » l’humour « , le triomphe de la conscience objective sur les humeurs, les sentiments subjectifs, le fait de s’intéresser à soi-même.
Séquence 1/Grade 2 : C’est le stade d’objectivation de la conscience. Cette seconde étape vient en complément de la première à laquelle elle fait pendant : elle insiste sur le désir subjectif d’acquérir une conscience individuelle.

Un triangle équilatéral entre Uranus en Bélier, la Lune Noire conjointe à Saturne en Sagittaire et le Nœud Nord en Cancer
Toujours les trois aspect de la vie en harmonie; leur fusion est une étape décisive sur le chemin d’évolution. Dans un premier temps, fusion entre l’âme (Nœud nord) et la personnalité (Lune Noire); ensuite il y aura contact avec la racine de vie, l’aspect Père (Uranus) en vue de la fusion entre racine de vie et âme.

Lune noire 6° Sagittaire :
« Une partie de cricket ».
Acquérir des compétences au sein d’une action collective mettant en jeu des objectifs communs.
Toute société s’érige sur l’échange entre groupes humains, unis chacun par des visées pour le moins temporaires. La personne individuelle au sein du groupe se voit assignée un rôle spécifique, et il lui faut obéir à des lois déterminées. Ce rôle lui permet d’acquérir une certaine qualification et lui enseigne de surcroît l’équité et le sens de la coopération. Ce symbole souligne l’importance que revêt le fait de subordonner la volonté individuelle, la volonté égotique, à des schèmes culturels collectifs. Plusieurs tableaux appartenant à la scène XVII (Sagittaire) se rapportent à des jeux, des rituels collectifs, parce que ceux-ci sont « ab-straits » du comportement social quotidien et utilisés comme moyens éducatifs pour former une conscience de groupe et un sentiment de responsabilité individuelle vis-à-vis du groupe.
Séquence 50 / Grade 1: Cette phase se réfère au fait que développer une solidarité de groupe est capital.

Saturne 1° Sagittaire
« Des anciens combattants se réunissent pour évoquer leurs souvenirs ».
La volonté de réaffirmer l’importance du combat sur lequel repose la civilisation et les réalisations collectives.
Deux éléments importants ressortent dans ce tableau: les personnes s’étant réunis
sont des Militaires, et elles sont liées par des actions et un type de conscience qui
remontent à un passé commun. Ce que nous appelons « civilisation » s’érige par une
lutte constante contre la nature visant à en extirper son pouvoir. C’est ce qu’illustre on ne peut plus clairement l’esprit martial. En outre, toute la civilisation repose sur l’action, génération après génération, d’hommes dévoués qui s’astreignent à une discipline de travail plutôt sévère.Partout les associations d’anciens combattants cherchent à raviver chez leurs membres l’ardeur du champ de bataille ; or le type de pensée abstraite ou religieuse rattachée en règle générale au signe du Sagittaire implique aussi un genre particulier de feu. C’est un feu qui consume le présent de l’existence terrestre en vue de lendemains plus altiers. Sa flamme se tourne vers l’avenir. C’est l’aspiration à créer une civilisation plus grande et plus vaste qui plonge ses racines dans l’histoire du genre humain. Il est question ici de camaraderie et d’activité de groupe, mais la solidarité est celle d’esprits combattants.
Séquence 49 / Grade 1:On devrait prendre ce symbole dans son sens le plus large et le plus radical. Il ne désigne pas seulement la réunion de vieux camarades, mais le principe même sous-jacent à la dynamique de la civilisation ( par opposition à la culture ) : la perpétuation de l’esprit de lutte pour le pouvoir.

Croix des nœuds lunaires. C’est la croix de l’évolution

Le point de nécessité représente les énergies entrantes qui doivent être travaillées et transformées dans la croix. Ces énergies sont transformées au nœud sud qui est représentatif des énergies résultant des vies antérieures: c’est l’acquis des vies antérieures. Le point d’engagement représente ces énergies transformées lesquelles vont donner forme au projet ou but de cette vie d’incarnation que nous indique le nœud nord, le chemin de vie (opportunité pour résoudre les nœuds karmiques et trouver le chemin dharmique).

Point de nécessité

26° Bélier
« Une personne douée de plus de qualités qu’elle ne peut en détenir »
De trop grandes ressources conduisent à l’obsession.
L’intelligence confrontée à des ressources qui lui sont totalement étrangères (autrement dit hors de son champ d’expérience) trouve de prime abord difficile de s’adapter à son nouvel univers de perception et de possibilités d’action. Peut-être emporté par la fièvre va-t-elle se précipiter bille en tête et perdre le nord. Aussi devrait-elle essayer de parvenir à un état de vigilance sereine, et apprendre qu’à cet échelon aussi il existe des limites et des restrictions, c’est-à-dire des lois exprimant ce nouveau type d’ « ordre ».
Séquence 6/Grade 1 : Cette première étape nous montre que chacun, à ce stade de progression, doit se déplacer avec précaution dans son nouvel univers, car la conscience n’est pas encore pleinement en mesure d’y évoluer, si ce n’est dans le cadre d’étroites limites. Ce symbole nous délivre un avertissement, avertissement contre le fait d’avoir les yeux plus gros que le ventre.

Nœud Sud

26° Capricorne
« Une ondine danse parmi les reflets irisés d’une chute d’eau »
L’aptitude à apercevoir l’esprit caché et créateur des phénomènes naturels.
Le Système Sabian fait plusieurs fois référence aux esprits de la nature. Ici nous avons affaire à la révélation des forces spirituelles ou psychiques en rapport avec l’élément eau. L’eau rassemble toutes les cellules vivantes en un échange salutaire. Elle symbolise l’écoulement sans fin des énergies vitales, la fluidité d’une conscience que vient stimuler le changement. Le grand cycle de l’eau au sein de la biosphère terrestre (océan, nuage, pluie, rivière) symbolise les phases principales de la vie universelle, l’ascension et la descente d’énergies morales et d’amour. Il nous est possible de personnifier ces phases en parlant de l’ « âme de la nature », et, sur un plan cosmique, de l’ « Âme du Monde », anima mundi. L’eau est la substance propre aux manifestations telluriques de cette âme. C’est une substance magique ; or les chimistes modernes, par l’examen de son comportement inhabituel dans certaines conditions, redécouvrent ce que les anciens Alchimistes, à leur propre manière, avaient sans nul doute compris.
Séquence 60/Grade 1 : Ce premier degré révèle une intuition profonde des énergies supraphysiques que l’on verra pleinement maîtrisé à la fin de cette séquence (phase 300). La conscience se trouve ici sensibilisée au flux descendant de l’énergie occulte sous son aspect naturel bienfaisant.

Point d’engagement

26° Balance
« Un aigle et une colombe se changent l’un en l’autre »
L’interaction de la Volonté spirituelle et du principe d’Amour quand des problèmes cruciaux voient le jour.
Cette suite de symboles concluant la phase de la Balance du cycle concerne les problèmes que rencontrent ceux qui cherchent à accomplir une vie de Relation plus élevée. On retrouve ici le jeu réciproque entre yang et yin. Lorsque le cercle du Tao tourne rapidement sur lui-même, Yang et Yin paraissent se changer l’un en l’autre. La conscience opère au-delà de la dualité, parce que les énergies polarisées de l’Âme (ou esprit), la Volonté et l’Amour, quoique toujours distinctes, œuvrent dans un dessein unique.
Séquence 42/Grade 1 : C’est ici une occasion de faire jouer différemment, à un degré supérieur, les forces polaires présentes au sein de la personnalité encore loin de sa maturité et insérée à un nouveau cadre. Le mot clef initiation convient à cette phase, mais il existe de nombreux niveaux d’ « initiation » !

Nœud nord

26° Cancer
« Des invités lisent dans la bibliothèque d’une maison luxueuse »
Un privilège social donne lieu à un plaisir cérébral.
Nous voyons à présent la concrétisation de la richesse et de la supériorité culturelles sur le plan auquel il nous est possible d’exercer confortablement nos aptitudes intellectuelles. Il s’agit d’ une démarche individuelle puisque la bibliothèque est celle d’une résidence privée, dont le luxe implique qu’un individu s’est concentré sur l’accumulation de biens. Ce tableau décrit où mène une telle attitude, comprenant l’acquisition d’amis aptes à apprécier une détente intellectuelle.
Séquence 24/Grade 1 : Cette nouvelle séquence commence et finit sur une note d’opulence et de prestige social. Nous n’avons pas affaire ici à des maîtres penseurs mais à des hôtes fortunés apparemment soucieux de cultiver leurs esprits ou de rester au fait des courants intellectuels de l’époque. Ils entretiennent ainsi certaines normes du savoir. C’est le besoin de se conformer aux exigences de son statut social qui est en cause ici.

Mercure en Scorpion

Le rôle de Mercure est de réaliser la prise de conscience que la dualité vie-forme est une illusion pour arriver à la dualité vie-conscience. La dualité se résout par le dépassement de l’enfermement de la forme qui est nécessaire mais révolue en son temps. Mercure est le mental illuminé qui transmet la volonté du Père a l’être qui, devenant le messager de Dieu pourra transmettre Sa lumière.

4° Scorpion
« Un enfant de chœur porte un cierge allumé pendant une cérémonie religieuse »
La vertu éducative des cérémonies qui impriment les grandes images d’une culture sur les participants assemblés.
Une communauté d’êtres humains tient son âme de quelques symboles fondamentaux qui structurent et illustrent la culture et le mode de vie particuliers du groupe. Rites et cérémonies sociales de tous genres (du match de football au défilé sur les champs Élysées, ou un service religieux dans une vielle cathédrale) incorporent ces symboles dans des formes traditionnelles d’activité. Et c’est sur ces modèles communément acceptés que se forment l’esprit et le cœur de la jeunesse. Elle prend pour argent comptant les valeurs et les idéaux qu’on lui présente ainsi jusqu’au jour où elle choisit d’affirmer son individualité (ou sa participation à un conflit de générations) en rejetant avec mépris les usages reçus, ceux propres au monde du travail y compris. Ensuite il se peut que, non sans angoisse, elle parte à la recherche de nouveaux modes de penser et d’agir qu’elle puisse adopter !
Séquence 43/Grade 4 : Ce degré nous décrit la méthode par laquelle s’établit une communauté de sentiments durant les années de formation de l’enfance et de l’adolescence. Le signe du scorpion se rattache particulièrement aux rituels, rites sexuels y compris, qui unissent les communiants au tréfonds même de leur être. Là aussi, par-delà l’acte purement biologique, apparaît clairement la puissance des symboles.

Pluton en Sagittaire

Pluton détruit ce qui n’est pas conforme au but

24° Sagittaire
« Un oiseau bleu perché sur le portail d’une villa »
S’intégrer à son milieu social et rester fidèle à soi-même mérite bien une récompense.
L’oiseau bleu est un symbole bien connu de bonheur; mais il désigne aussi une intelligence ouverte au monde de l’esprit auquel se rapporte la couleur bleue (notamment lorsqu’il est fait mention d’un « oiseau »). Une villa est en général intégrée à une collectivité; ce qui laisse entendre que ses habitants vivent en harmonie avec leur communauté, ou à tout le moins avec leur environnement proche.
Séquence 53/Grade 4 : Ce degré suggère que la technique fondamentale pour réussir sa vie consiste à mettre la paix et la joie dans son cœur. Il fait allusion à ce que la chance va nous sourire.

Mars en Vierge

Mars, expression du  6e Rayon a le pouvoir de diriger le cours de la vie conformément à la vision du guerrier gorgé de lumière et de vie qui instaure les énergies christiques révélées dans la Vierge.

14° Vierge
« L’arbre généalogique d’une famille de l’aristocratie »
Une profonde confiance dans les racines ancestrales du tempérament individuel.
Ici est souligné que l’énergie disponible pour tout homme en période de crise et de décision a de très profondes racines dans le passé, qu’il s’agisse du passé d’ancêtres physiques ou de celui esquissé par une suite d’incarnations antérieures répondant à quelque projet majeur et à l’évolution, en de nombreuses phases, d’un type particulier de tempérament complexe. La spontanéité et la créativité véritables reposent toujours sur une suite ordonnée d’antécédents – dans l’hypothèse où elles ont un caractère authentiquement spirituel, ou autrement dit, si elles sont à même de répondre à un besoin collectif. Seules les actions qui s’avèrent nécessaires même si ce n’est qu’à longue échéance, pour répondre à un tel besoin peuvent être dites « spirituelles ».
Séquence 33/Grade 4 : Ce degré, aussi étrange qu’il paraisse à beaucoup (notamment parmi les jeunes d’aujourd’hui) suggère une technique à laquelle il faut avoir recours en des moments critiques. Elle définit les moyens d’une véritable « réussite ». On retourne à ses racines pour provoquer l’épanouissement de la personnalité, si cette fleuraison est destinée à engendrer une graine vivante. La sève des racines est indispensable à l’accomplissement de la graine.

Neptune en Verseau

Comme à la pleine lune du 5 octobre, les énergies de Neptune, en Verseau, sont stimulées en concepts et en plan de groupe ; l’humanité entière est concernée par l’émergence, aux yeux de tous, des qualités christiques que confère Neptune.

18° Verseau
« Les motivations secrètes d’une personne sont dévoilées publiquement »
La difficulté pour l’homme moderne de garder secrètes son histoire personnelle et ses motivations profondes.
Ce symbole suit les deux précédents de façon logique. Aujourd’hui la lutte entre le pouvoir de la société et les droits de l’individu conduit finalement à la défaite de ce dernier. Les médias et les innombrables officines étatiques arrivent presque toujours à trouver accès à notre passé; psychologues et psychiatres s’ingénient à pénétrer les secrets les plus profonds de notre vécu grâce à « l’analyse » et à toutes sortes de techniques plus ou moins permises comme l’emploi de drogues et les réactions subconscientes des muscles et des nerfs. La personne dont les activités doivent rester anonymes s’engage dans une lutte perpétuelle, elle a besoin de l’aide de  » Puissances supérieures  » et tout autant de celle des agents protecteurs qu’elle aura pu mettre à son service.
Séquence 64/Grade 3 : Cette étape relate le dévoilement de mobiles cachés et de secrets personnels. Elle peut désigner la révélation au grand jour d’actions passées.

Accéder au PDF: PL 4 novembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *