Stances d’Atman (74 à 76)

Messages pour la Terre74. L’Axe de Vie est Un sans différenciation aucune.

Pour en saisir la valeur, des sas définis en portées géométriques sont exprimés dans l’Espace pour révéler une conscience universelle qui s’applique en régularité vibratoire permettant une conception absolue Non différenciée.
La Vie qui s’exprime dans la Matière est celle qui vibre dans l’Esprit et dans tout Univers.
Cet entendement ramène à la phase de résorption par la compréhension du Souffle qui doit être révélé en tant que Volonté, Amour Sagesse et Intelligence, et non plus en souffle organique individuel.

La méditation sur ce sujet établit une vérité plus grande quand l’OM relie le Souffle à l’Absolu, réorganisant alors ses fonctions spatio-temporelles et métriques cérébrales.

Ainsi ventilé, l’Undivisible établit Sa Demeure en la Matière, Réceptacle du Souffle Divin (Linga / Yoni).

La Volition suprême de demeurer en Celui-ci permet à l’OM d’en découvrir la portée universelle et de comprendre que rien en lui ne lui appartient et en aucun cas ces 3 voies de Feux, rivières sacrées du Flux de l’Un.

Les portées géométriques déterminent un champ d’action, de vision qui dès l’intégration se définissent autrement pour une continuité universelle.
Le Dessein d’Action Dharmique est l’Union à grande échelle d’une humanité porteuse de celui-ci. Elle doit en être la révélatrice par un regard au-delà d’elle-même.
Nul n’achèvera un cycle s’il est dans un but personnel ; nul n’aspirera à établir le lien s’il ne se nourrit que de sa flamme. Mais s’il entend la transcendance, il écoutera alors le Souffle nourrissant l’Ensemble.

(…)

75. La dyslexie du langage des corps inférieurs n’a plus lieu d’être lorsque ceux-ci sont coordonnés à l’Âme qui visualise le Ciel du mental universel par l’Influx de sa Monade.

L’électrisation à Celle-ci s’enrichit des 3 Feux kundaliniens réveillant en l’Espace Énergie de la forme la combinaison réfractaire (Feu) de l’Ensemble.

Le Langage de Fusion par l’absence dichotomique révèle la Synthèse dans la correspondance universelle et la notion de Kundalini dans le rayonnement des corps coordonnés fonctionnant en universalité avec la nécessité des Lois en tous cercles confondus.

Lorsque l’OM s’est stabilisé et œuvre en l’Étoile Dharmique, il convient de dire qu’il use des énergies ondulatoires, vibratoires de la conscience d’Ensemble, qui doit elle aussi (Étoile Planétaire) utiliser la pierre philosophale réfractaire des Flux et forger le Sceau de l’Universel en son propre Canal.

Ida, Shushuma, Pingala existent en l’Étoile Planétaire, en le Système Solaire, en toute structure manifestée, Non manifestée et en continuité du Tout.

Aussi serait-il sage d’axer le mot Libération sur une promiscuité de travail d’Ensemble permettant une Fusion plus globale et gorgée de l’Innombrable, révélé par la Synthèse de l’Essence Esprit / Matière.

J’avive en la conscience de chacun au sein de l’Étoile Planétaire la vision de la pierre réfractaire, aux matériaux suffisamment coordonnés, capable de recevoir les Feux de façon ignée et innée en résolvant leur passage par le canal universel de la Vie.

(…)

76. L’Axe Cœur-Ajna fait partie de cette Kundalini qui ne doit plus être interprétée à un niveau individuel, mais à une thérapeutique d’ensemble permettant la liaison à l’Action cosmique et donc la Ventilation du Souffle dans l’Énergie cosmique, tout comme une Aspiration vers une Inspiration.
L’OM est cette Aspiration / Inspiration puisqu’il est le miroir entre le haut et le bas.
Ajna est une position de coordination par la Vision simultanée du tout.

En Ajna, le Souffle Énergie s’Unfiltre consciemment au-delà de la structure moléculaire ou éthérique des corps, car ceux-ci fusionnés savourent la Respiration hOMologuée Universelle, sans barrière, avec une saisie immédiate du but de la Synthèse qui est d’actionner la Roue Multitude et pourtant Une.
La Hiérarchie est un avant poste de la Loge de Sirius, tout comme le 5ème Règne avancé l’est pour la Loge Blanche, tout comme, etc.

S’Inclure dans un vaste Tout permet l’Action simultanée et l’éveil kundalinien de l’Ensemble.
Pour cela, le « je » doit être rayonné en tant qu’Atman Aham Brahman, en tant qu’Aspiration et Inspiration, modèle cosmique d’une Unité consciemment utilisée par la référence du Canal, car ce qui s’en élève est une Action de conscience de groupe, qu’elle soit enregistrée dans cette incarnation où dans une autre. Ce qui se crée en chacun est dû à la réalité du groupe, aussi bien à l’horizontal qu’à la verticale, aussi bien incarné que Non incarné, aussi bien Solaire que Planétaire.

C’est la résultante d’une conscience arbitraire qui ne dit plus le « je » individuel mais le Je Atman. C’est le Souffle d’Atman électrisant l’Être-Énergie.

C’est l’Énergie vide du Plein qui s’élève dans la Respiration de l’Un.

Les facultés développées sont à entendre à l’Unisson car elles relèvent du phénomène Vacuité et en aucun cas de l’individu. Elles sont à regarder à l’échelle nirmanakayenne et dans l’approche de résorption, tout comme la Loge de Sirius, la Hiérarchie, le 5ème Règne doivent révéler la même Sensibilité Énergétique, la même Ligne de Travail dans la Multitude, parce que reliés à une même Action Dharmique et situation d’avant garde.

Le « je » doit refléter dans cette Action l’Unification créatrice d’ensemble. C’est d’abord par le travail de chacun qu’on atteint la révélation d’ensemble, qui transforme ensuite la cognition Intérieure pour la dévoiler en Unité Dharmique, car ces facilités qui se créent sont dues uniquement et sincèrement au travail de coordination d’ensemble, la Source étant la même pour l’Immensité.
Aussi, merci de méditer à l’Être-Énergie, en continuité de la Totalité, sans séparativité et qui s’apprête à être la Vie sans porter le moindre regard sur son individualité, car Ajna travaille avec le Canal Universel recevant le Souffle cosmique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *