Activités

  • Isis Lame a publié une note il y a 1 mois

    Poème de Max

    Libres paroles

    J’ai libéré mes mots
    comme entre la lumière,
    un matin d’hiver
    par l’entremise d’une meurtrière.

    Filet d’eau
    pas encore un ruisseau
    mais profond et puissant
    dans l’inclinais du temps.

    Pénétrant loin
    au cœur de la pièce,
    où se joue sans confesse
    le jeu de la vie.

    fendant l’ombre du silence
    de cœur à cœur
    les mots porteurs de sens
    enrobés d’une lueur.

    Si longtemps incubés
    dans la nurserie de ses pensées,
    passés au filtre d’amour
    pour sortir au grand jour.

    Qu’en toute simplicité
    ils coulent sans s’arrêter,
    clairs, justes et droits
    offerts sans loi.

    Entendus certainement,
    reçus probablement,
    qu’a l’écoute silencieuse
    respectueuse, les visages apaisés se sont épousés
    dans la compréhension.

    Au temps sculpteur de conscience, bâtisseur de paix,
    vieillesse est une vaillance
    aux armes déposées .

    le mot plus que la lance
    suppose d’écouter,
    la profondeur du silence
    d’où il fut forgé.

    il n’y a jamais de terme
    sans l’espoir d’un festin,
    jusqu’au bout le peut être
    peut devenir certain.

    Espérer jusqu’au terme
    la fleur attend la main.